Le Jallé, L’autorégulation chez Hume

Née en 1973, Éléonore Le Jallé est maître de conférences en philosophie moderne à l’université Lille 3. Spécialiste de Hume, elle a publié deux livres à son sujet ainsi que plusieurs communications au cours de diverses journées d’études, revues philosophiques, etc.

Le deuxième, et le plus important, s’intitule L’autorégulation chez Hume.

Quatrième de couverture :

La science de l’homme est, selon Hume, la science première, ce qui signifie que la nature humaine est l’objet même de la philosophie. Mais comment se caractérise cette nature humaine ? C’est une autorégulation qui caractérise chez Hume les principes de la nature humaine. Celle-ci peut être envisagée comme un système autorégulé. C’est aussi une autorégulation qui régit la science de la nature humaine, son corrélat. Telles sont les formulations modernes que ce livre se propose d’appliquer à cette « inventivité » de la nature humaine qui peut effectuer, dans les moments critiques, les « changements de direction » destinés à assurer les rééquilibrages indispensables à sa survie, tant du côté de l’entendement que du côté des passions.

Sommaire :

- Chapitre 1. Les règles générales : Les « deux influences » des règles générales et l’hypothèse de l’autorégulation — L’extensivité, une tendance erronée ? Les vertus de la généralisation

- Chapitre 2. L’autorégulation dans le système de l’entendement : Les effets fictifs de l’autorégulation. L’autorégulation comme mouvement d’aisance : emballements autocorrectifs et contrôles imaginatifs. L’autorégulation comme logique vitale de l’esprit : l’autorégulation de la « vraie philosophie ».

- Chapitre 3. L’autorégulation artificielle des passions : L’origine de la justice. La convention, son installation, sa complexification : l’ordre juridique et social, un résultat de l’action des hommes indépendant de leur desein ?

- Chapitre 4. L’autoconstitution de la science de la nature humaine : Le recouvrement entre science et objet. L’Autre du système. Le vrai système comme illustration de la science.

Plusieurs articles de Le Jallé sont consultables en ligne, parmi lesquels :

  • « La science de la nature humaine de Hume, un empirisme autorégulé », Revue philosophique de la France et de l’Etranger, Hume, avril-juin 2001.
  • « Hayek lecteur des philosophes de l’ordre spontané : Mandeville, Hume, Ferguson »,  Astérion, N°1, juin 2003.
  • « Théorie de la justice et idéologie : Hume et Rawls », Methodos, 8 (2008).
  • Les commentaires sont fermés.

    Je n'aime pas les boîtes noires.